• Alexandre Jardin | L'île des Gauchers

    Voici ce que j'appelle un Ovni, un roman très surprenant. Pour être sincère, je l'ai acheté et lu tout simplement à cause du titre, puisque je suis... gaucher.

    Alexandre jardin | L'île des GauchersTitre : L'île des Gauchers

    Auteur : Alexandre Jardin

    Parution : 1995

    Edition : Gallimard

    Résumé / 4ème de C : Dans un archipel du Pacifique Sud ignoré des géographes, l'île des Gauchers abrite une population où les droitiers ne sont plus que l'exception. Mais là n'est pas le plus important. Cette minuscule société, fondée par des utopistes français en 1885, s'est donnée pour but de répondre à une colossale question : comment fait-on pour aimer ? Sur cette terre australe, le couple a cessé d'être un enfer. C'est l'endroit du monde où l'on trouve, entre les hommes et les femmes, les rapports les plus tendres.

    Voilà ce que vient chercher, dans l'île des Gauchers, lord Jeremy Cigogne. A trente-huit ans, cet aristocrate anglais enrage de n'avoir jamais su convertir sa passion pour sa femme Emily en un amour véritable. A trop vouloir demeurer son amant, il n'a pas su devenir son époux. 

    Dans cette réalité à l'envers où tout est à l'endroit, Cigogne et Emily se délivrent non sans mal de leurs habitudes et tentent l'aventure de se combler en suivant les coutumes et les rites étonnants du petit peuple des Gauchers. 

    Mon avis : 

    Quel vaste programme...

    Un roman étonnant, surprenant, disais-je plus haut, qui date déjà d'une vingtaine d'années, mais qui se veut, par rapport au sujet dont il traite, d'actualité (puisque les difficultés et les arcanes de l'amour sont et seront toujours d'actualité !).

    Il faut reconnaître à Alexandre Jardin cette finesse dans l'écriture, cette élégance dans le propos, qui fait de lui (à mon avis) un écrivain romantique et naïf, à la plume habile et au texte plein de charme et toujours juste et équilibré. Il raconte l'histoire de Jérémy Cigogne, homme pas très beau au demeurant, qui tombe éperdument fou d'Emily à l'âge de 17 ans. Mais pour se donner toutes les chances d'obtenir les faveur de la belle, il attendra plusieurs années pour tenter de la conquérir. Il y parviendra et de leur union naîtront trois enfants.

    Mais l'amour que l'on peut attendre d'une histoire née sous un coup de foudre est difficile à s'enraciner véritablement. Et Jérémy Cigogne, ne parvenant pas à dépasser le stade passionnel de son histoire avec Emily, décide de tout quitter et d'emmener toute sa famille dans un lieu mystérieux et unique, réputé pour son climat amoureux, sa société paradisiaque où l'amour est le maître mot et où l'on passe quasiment tout son temps à apprendre à aimer l'autre. l'île des Gauchers. 

    Il faut lire ce roman comme on lirait une fable ou un long poème, rien, de mes lectures passées ne ressemble de près ou de loin à l'île des Gauchers. 

    C'est un roman d'amour. Bâti sur la quête fragile vers laquelle nous tendons tous au moins une fois au cours de notre vie : réussir à aimer l'autre, les autres, d'une affection véritable. 

    Il ne vous reste plus qu'à découvrir le sort de Cigogne et Emily sur cette île, en lisant ce sympathique roman, avec les yeux... et le coeur.

    « Signature Amanda Sthers à la librairie de Caussade (82)Une photo | "Brume" »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :